Créer mon blog M'identifier

Mon avis sur la Betrousse

Le 20 janvier 2014, 14:09 dans Humeurs 0

La croisière bronze

Le 26 juin 2013, 18:19 dans Humeurs 0

Qui aurait pu penser qu'une sordide histoire de toilette morbide deviendrait une sublime histoire de croisière...

 

Après des semaines de relation amicale et quelques milliers de textos échangés, Monsieur se devergonde enfin et ose m'embrasser. HALLELLUIA!

La relation tardivement débutée suit dès lors tranquillement son cours, en prenant son temps, un peu comme le soleil cette année. Et voici venue l'heure des premières vacances en couple, et aussi l'envie d'aller chercher le soleil là où il se trouve. Après moultes idées échangées, l'accord se fait sur une croisière, et le budget étant limité, c'est la médittérannée qui remporte le match.

L'envie presse de partir tandis que le temps lui s'écoule à son rythme, beaucoup trop lent, et alors que le ciel continu inlassablement à déverser des trombes d'eau sur nos têtes. HAAAAAAAAAAA déprime quand tu nous tient... Tu nous enveloppe de ta grisaille et nosu sombrons dans tes bras encore plus aisément que dans ceux de morphée. Soleil, Soleil, vient, dépêche-toi, réchauffez ma peau de tes rayons cancérigènes et faire s'évaporer cette brume persistante qui alourdit mes pensées et mes paupières.

Tic

Tac

Plic

Ploc

C'est la chanson de la pluie dans Bambie; et voici venir le jour J.

Je vais enfin pouvoir me dévêtir! Mais nonobstant, j'emporte avec moi 2 valises prête à craquer sous le poid des vêtements, chaussures et autres produits de toilettes.

 

( Petite paranthèse à ce sujet: - Hé Oui! Je suis une fille! Et Oh miracle, j'assume à peu près! Et comme beaucoup de filles coquettes ou bien toute pimpante; comme dirait mon retardataire de chéri; je prévoit à toute éventualité. Oui, oui, tout à fait, je dis sa comme sa moi! Je développe mais pas trop quand même hein. Il faut prévoir des vêtements au cas où il fait moche mais aussi bien sûr les shorts et débardeurs de rigueur. On ajoute à cela les tenues de soirées et les robes pour dîner car au restaurant des tenues élégantes sont bien vues. Bien évidemment il faut la paire de chaussures qui convient pour chaque situation et chaque tenue. Pour parfaire le tout on oubli pas les accessoires: bijoux, foulards et diverses ceintures. Et pour finir la trousse de toilette: shampoing, démêlant, masque, huile pour pointe sèche, crème solaire, crème hydratante visage et crème hydratante corps, gel douche, crème à raser parce que je bronze ma peau pas mes poils Ha HA HA et maquillage. Beaucoup diront qu'on abuse en particulier la gente masculine mais pas que  nous les filles pimpantes (dixit le fameux chéri retardataire pour ceux qui aurait oublier de suivre). Oui c'est vrai! Mais c'est ce qui fait notre charme et c'est aussi pour sa qu'on nous aime! :) Fin de la déviation parenthésique oui j'aime également inventé des mots)

 

Mais bon c'est pas grave, sur le bateau il n'y a pas de limitation de poids au niveau des bagages (Happy! Happy! Happy!). Ceci étant dit nous arrivons à Marseille où à lieu l'embarquement sur notre hôtel-ville flottant, et là déjà le soleil nous salue de ses bras lumineux et réchauffe notre peau (doublement Happy! Happy! Happy). Mes craintes quant au mauvais temps disparaissent mais pas le surplus de vêtements dans mes bagages.

En dehors de la météo, l'une de nos hantises était de nous retrouver entouré d'octogénaire, la croisière ayant toujours cette image de club de vacance pour vieux. Nous rejoignons le hall d'embarquement et là nous observons. Et quelle n'est pas la première chose que nous voyons? Des CAGOLES et leurs petits copains bodybuilder gras, les deux sexes confondus hyper moulé dans leur débardeur échancré et mini robe blanc, affichant clairement l'attitude de ceux qui se prenne pour les personnes les plus branchés et importante de la place.

BEURK!

Nous sommes tout de même rassuré; la croisière n'est pas faites que de retraités, tous les âges et toutes les nationalités se confondent. Cependant, nous espérons secrètement ne pas avoir à trop subir la présence des cagoles et leurs petits amis, choses ardues car le groupe ne fait pas spécialement dans la discrétion.

Après une photo de bienvenue avec des petits matelots, nous embarquons. Et c'est partie pour une semaine trop courte de pure bonheur!

 

Vous remarquerez à quel point le temps est cruel. Trop lent quand nous souhaiterions tout simplement qu'il passe au lieu de stagner et trop rapide alors que nous voudrions qu'il s'arrête; GRrrrrrrrrrrrrrrrrrr!

Les +:

  • Une cabine avec balcon confortable et spacieuse avec beaucoup de miroirs, rangements et un lit king size
  • Un restaurants aux aspects gastronomiques avec des menus variés et toujours très fin et délicieux
  • Un service à table et de chambre irréprochable
  • un grand théâtre proposant de nouveaux spectacles chaque sooir
  • Une variété de coktail avec et sans alcool très appréciable
  • On peut manger à presque n'importe quel heure de la journée
  • Des bars avec différentes ambiances et différents programme musicaux
  • Un casino avec beaucoup de machines mais aussi des tables de poket et black jack
  • Se réveiller dans un port différent tous les matins avec une vue imprenable
  • Prendre le petit déjeuner sur son balcon en regardant le soleil se refléter sur la mer bleue
  • Le soir la beauté des couchers du soleil qui change d'une ville à une autre
  • Le parcours: Savone, Civitavecchia (rome), olbia, ibiza, palma
  • Les excursions en particulier le tour en jeep à ibiza

Les - :

  • Le buffet pas très bon en comparaison du service à table et toujours surpeuplé
  • Les piscines minuscules et du coup les jaccuzzis sont pris d'assaut
  • Le temps des escales, une journée c'est court pour faire tout ce qu'il y a à faire
  • L'ambiance le soir fait un peu camping et dans la discothèque les ados envahissent le dancefloor
  • Le jour de navigation à part bronzé sur les transats sur le pont du bateau il n'y a rien à faire
  • La décoration du bateau est jolie mais manque de modernité
  • le Coût d'internet
  • Le personnel à bord ne parle pas le français sauf quelques exceptions (service client entre autre)

 

Une histoire de toilette

Le 24 avril 2013, 20:36 dans c\'est ma vie 0

Il est assez impressionnant de constater à quel point les hommes sont prêt à se plier en quatre pour nous faire plaisir et nous laisser la meilleure impression possible lors d'un premier rendez-vous.

Et quant à nous, les femmes, nous ne sommes pas en restes. Tenues soignées (après trois heures passées devant sa penderie afin de sélectionner la bonne evidemment sinon c'est pas drôle), maquillage, parfum et attitude petite princesse tout droit sortie d'un dessin animée disney. Alors quand arrive le moment fatidique et pourtant inévitable, de se rendre aux toilettes, et ceux même pour la petite commission, on se retrouve quelque peu embêter. Et quand en plus on passe sa vie aux toilettes à cause d'une vessie capricieuse et ayant la taille d'une fourmie anorexique de surcroit, cela devient très vite handicapant.

Bien sûr, je n'y échappe pas... Mais c'est avec une facilité déconcertante; en particulier pour le galant homme d'en face lui aussi habitué aux petites princesses disney; que je me débarassais de cette étape embarassante: "Faut que j'aille aux toilettes!"Et voilà... La PHRASE est dites... Et hop ni une ni deux plus aucune gêne, retour au naturelle, adieu mythe de la petite princesse bien élevé totalement coincé qui fait pas pipi ni caca et qui pète des paillettes qui pardessus sa sentent la rose.

Mais voilà, c'est avec tout de même un peu d'appréhension que je me dirigeais vers la porte des WC. Ville inconnue, bar inconnu, petit coin pas connu du tout du tout.... Bref je me jette dans l'inconnu (quel angoisse :x). De surcroit, à voir les allées venues depuis le début de la soirée, j'ai bein peur qu'il s'agisse de toilettes mixte. Et là (C'est le drame...), les questions fusent dans ma tête:

- Les toilettes ferment-elles bien?

- Quelle odeur va t-il y régner?

- Dans quel état de saleté vont elle être? (on sait bien evidemment que ce n'est jamais très propre)

- Va t-il y avoir du papier toilette?

Bref... Toutes ces questions pour le moin essentielles avec lesquelles nous les femmes nous triturons le cerveau, et ceux même lorsque l'envie d'uriner nous tiraille la vessie.

Donc c'est avec nonchalance et empressement à la fois, que je me dirige vers les cabinets pour dames, et messieurs.

Je tend la main... ouvre la porte qui n'oppose aucune résistance.... Et là.... HORREUR et STUPEFACTION....

Le noir total.

Un courant d'air glacé.

Des escaliers.

JE SUIS DEHORS!!!

Je reste perplexe, complètement figé l'espace de quelques secondes, la poignée de la porte toujours fermement dans la main. Je sors enfin de ma torpeur en secouant la tête à la manière d'un cartoon. Je referme la porte, l'observe attentivement... Pas de doute. Il s'agit bien de la porte cachant normalement des toilettes. Les fameuses petites pancartes reconnaissable entre toutes sont bien fixé sur la porte.

Je me lance...

Je descend d'un pas mal assuré les escaliers. Mes yeux s'accoutument progressivement à la pénombre et je commence à discerner une petite cours au bout de laquelle se trouve une chaise et un lavabo.

Je vous laisse imaginer tout ce qui se passe dans ma tête avec en haut de la liste "J'y crois pas, dites moi pas que c'est pas vraie, c'est pas possible j'y crois pas je suis en terre sauvage ou quoi, des toilettes artisanales"

J'avais vue sa un jour à la télé, les campeurs ayant besoin  d'un minimum de confort pour faire leurs besoins, prennent une chaise, y font un trou central et la place au dessus d'une petite fosse préalablement creusé et censé recueillir leurs déchets.

Je continu de m'approcher, de plus en plus nerveuse.

Un pas...

Deux pas...

Trois pas...

J'y suis.

Pas de trou sur la chaise, juste une chaise!

Je tourne et retourne la tête en quête de quelque chose pouvant ressemble de près ou de loin à des WC. Dérrière moi, face à la chaise, un cabanon, le genre de cabanon que l'on met au fond du jardin pour y ranger tondeuse et vélo. Je m'approche, m'attend au pire (pas des toilettes turques pitiééééééééééé). J'ouvre enfin la porte et là... OUF... Soulagement! DES TOILETTES!!! des Vraies toilettes presque propre en plus, avec du papier, du savon, un lavabo, un sèche main qui marche... bref, presque un hymne à la modernité au fin fond d'une petite cours totalement glauque dans laquelle lors d'un film hollywoodien on m'aurait retrouvé dans un état déplorable presque méconnaissable.

OUF OUF OUF et re OUF je vous conte aujourd'hui cette histoire!

Voir la suite ≫